Évaluer les différentes activités langagières au collège et au lycée

, par Les IPR de langues

Chères et chers collègues,

Dans le cadre de la réforme du lycée et d’une évaluation des langues vivantes en contrôle continu, la nécessité d’accompagner les élèves par le biais des évaluations est clairement réaffirmée. Un retour de leurs professeurs est essentiel pour qu’ils comprennent quelles compétences sont évaluées à travers les activités langagières préalablement entraînées, pour qu’ils puissent identifier clairement leurs acquis et s’impliquer activement dans leur progression.
Nous vous proposons ci-dessous, une série de ressources dont nous vous souhaitons une appropriation utile et enrichissante, tant au collège qu’au lycée.

Le groupe des Ia-Ipr de Lve

Collège :

Les capsules vidéo « Evaluation en cours de langues vivantes au collège » élaborée par les inspectrices et inspecteurs de langues vivantes de l’académie de Versailles, ont pour objectif d’accompagner les équipes enseignantes de langues vivantes de collège dans leur pratique d’évaluation dans une perspective de continuité des apprentissages. Elles se composent des six chapitres suivants :

  • Qu’est-ce que l’évaluation ?
  • Qu’est-ce qu’on évalue ?
  • Pourquoi évaluer ?
  • Les outils d’évaluation et leur articulation
  • L’évaluation dans le parcours de l’élève
  • Ev@lang
  • La certification en allemand

1. Qu’est-ce que l’évaluation ?

2. Qu’est-ce qu’on évalue ? Comment ?

3. Pourquoi évaluer ?

4. Les outils d’évaluation et leur articulation

5. L’évaluation dans le parcours de l’élève

6. Ev@lang

7. La certification en allemand

Lycée :

Suite à la généralisation de I’évaIuation des langues vivantes de tronc commun en contrôle continu, notamment au lycée pour le baccalauréat, la nécessité d’accompagner les élèves par le biais des évaluations est réaffirmée. A I’instar d’une présentation explicite de consignes et de barèmes en amont de I’évaIuation, un retour de leurs professeurs est ainsi essentiel pour qu’iIs comprennent, pour chacune des compétences évaluées à travers les activités langagières préalablement entrainées, où se situent leurs acquis avérés, leurs marges et stratégies de perfectionnement. Ils pourront ainsi s’impIiquer activement dans leur progression.
Nous proposons une réflexion autour de trois axes qui font écho à des questionnements prioritaires :

  • Comment inscrire la correction des productions d’éIèves dans une démarche formative ?
  • Comment les retours sur information (ou feedback) des enseignants doivent-ils aider les élèves à mieux appréhender les niveaux et les descripteurs du CECRL ?
  • Comment une correction concertée est-elle de nature à fédérer Ie travail en équipe au sein d’une même LV et en interlangues ?

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)