Dossier thématique « La mémorisation »

La mémorisation du lexique

, par Elisa Gy

Mon constat de départ :

L’apprentissage du lexique est la base de la communication d’une langue étrangère, dont le MOT est une étape essentielle. Mais pour être mémorisé convenablement et durablement, celui-ci doit être appréhendé sous toutes ses formes : le mot lui-même, sa signification (par exemple sous forme de traduction), son orthographe ainsi que sa prononciation.

Le lexique devra de plus être présenté en contexte, dans le cadre d’une séquence fortement ancrée sur le plan culturel dans l’aire géographique de la langue étudiée. Enfin, il devra, après mémorisation, être utilisé dans des phrases afin de faire sens, afin de ne pas rester au stade du mot.

La problématique :

Comment aider les élèves à mémoriser ces mots ? Quelles méthodes mettre en place pour favoriser un apprentissage efficace ? Quels outils utiliser pour associer tous les aspects d’un mot ?

Mes différentes propositions :

Je vais décliner ci-dessous plusieurs propositions, de l’activité la plus simple,à l’intérêt pédagogique limité, voire contestable, créée par l’enseignant jusqu’à un projet complet, collaboratif pris en charge par les élèves.

1 : Proposer une fiche d’association d’un mot à sa traduction.

• Avantage : clarté pour les élèves.

• Inconvénient : contraint à une médiation par le français qui éloigne les élèves d’un usage privilégié de la langue cible. Pas d’association avec la prononciation des mots. Mot isolé.

2 : Proposer une fiche de lexique classique avec illustrations.

• Avantage : facilité de création et trace écrite dans les cahiers transparente.

• Inconvénient : Pas d’association avec la prononciation des mots. Mot isolé.

3 : Création de fiches numériques lexicales par thème.

A l’aide de l’application tablettes Vocabulary Box.

Tutoriel sur le Portail Langues.

• Avantage : facilité de création, organisation personnelle des élèves, activités de fixation ludique. Association avec la prononciation des mots. Utilisables dans plusieurs langues, outil commun d’apprentissage pour un élève.

• Inconvénient : Pas de partage de listes possibles pour une mise en commun. Travail uniquement individuel.

4 : Création de cartes mentales lexicales thématiques.

A l’aide des applications tablettes : Popplet ou Mindnode.

Tutoriel Popplet et tutoriel Mindnode sur le Portail Langues.

• Avantage : facilité de création, possibilité d’ajouter des illustrations, des codes couleur, organisation personnelle des élèves.

• Inconvénient : pas d’association avec la prononciation des mots. Le format carte mentale ne fonctionne pas avec tous les types de mémorisation.

5 : Activité du « Memory Challenge ».

C’est une activité assez répandue chez les enseignants d’anglais. Le lexique de la séquence est proposé à l’écrit et classé en 3 catégories : les mots difficiles (2 pts), les mots « moyens » (1 pt) et les mots faciles (0.5 pt). Les élèves mémorisent les mots qu’ils souhaitent. Une fois de retour en classe, les élèves ont une feuille blanche et ils doivent restituer le maximum de mots afin d’obtenir 20 points.

• Avantage : les élèves en difficulté apprennent du lexique simple et peuvent obtenir une bonne note.

• Inconvénient : pas d’association avec l’audio. Difficulté pour certains élèves d’être face à une feuille blanche. Mot isolé.

6 : Fiche de lexique classique avec illustrations et fichier audio associé.

Fichier audio animals

• Avantage : les mots sont présentés sous toutes leurs formes : orthographe, sens, prononciation

• Inconvénient : 2 documents différents pour les élèves >> difficulté d’organisation. Mot isolé.

7 : Fichier lexical créé par l’enseignant sur le logiciel du TNI.

Aperçu du document Flipchart TNI.

Doc Flipchart (nécessite un logiciel TNI) {Zip}

• Avantage : les mots sont sous toutes leurs formes : illustrations, orthographe et sons. La mémoire kinesthésique est ici sollicitée en faisant associer les éléments aux élèves, en déplaçant les éléments.

• Inconvénient : les élèves doivent posséder le logiciel du TNI pour avoir accès à toutes les fonctionnalités. Mots isolés.

8 : Document lexical créé sur le site ou l’application Thinglink.

Tutoriel sur le Portail Langues.

• Avantage : possibilité d’associer l’illustration, le mot ainsi qu’un fichier audio sur un seul document.

• Inconvénient : mot isolé.

9 : Document créé sur le site ou l’application Images Actives ou Xia.

• Avantage : possibilité d’associer l’illustration, le mot ainsi qu’un fichier audio sur un seul document.

• Inconvénient : mot isolé.

10 : Vidéo lexicale créée sur l’application Adobe Spark.

Tutoriel sur le Portail Langues.

• Avantage : association des mots sous toutes leurs formes.

• Inconvénient : stockage de la ressource pour les élèves.

11 : Jeux de mémorisation et de fixation : type Domino.

• Avantage : fixation et mémorisation sous forme de jeu, implication accrue des élèves.

12 : Jeux de mémorisation et de fixation : type Dobble.

Tutoriel sur le Portail Langues.

• Avantage : fixation et mémorisation sous forme de jeu, implication accrue des élèves.

• Inconvénient : ce jeu exige un certain niveau de rapidité, ce qui n’est pas toujours simple pour certains élèves.

13 : Jeux de mémorisation et de fixation : type Time’s up.

Avantage : fixation et mémorisation sous forme de jeu, implication accrue des élèves.

14 : Activités de mémorisation sur le site Learning Apps.

Tutoriel sur le Portail Langues.

• Avantage : association des mots sous toutes leurs formes. Possibilité d’associer illustration, mots, traduction, son et manipulation. Variété des activités. Motivation car coté ludique.

• Inconvénient : activité qui demande un équipement numérique (ordinateur à la maison, ou salle informatique, BYOD ou tablettes en classe).

15 : Activités de mémorisation sur le site Quizlet.

Tutoriel sur le Portail Langues.

• Avantage : association des mots sous toutes leurs formes. Possibilité d’associer illustration, mots, traduction, son et manipulation. Variété des activités. Motivation car coté ludique.

Possibilité de jouer à plusieurs (mode Live) sous forme de compétition.

• Inconvénient : en version gratuite, pas de possibilité d’insérer ses propres illustrations.

16 : Projet Twitter « Twittwords ».

En début ou fin de séance, faire réfléchir les élèves en îlots afin qu’ils choisissent un mot important, le mot du jour. Les élèves devront vérifier l’orthographe du mot, trouver une illustration (libre de droit) afin de faire comprendre le sens du mot, enfin l’utiliser dans une phrase contextualisée. En fonction du nombre d’ilôts, cela devrait permettre de mettre le focus sur 5-6 mots par séance de cours.

L’objectif final, après validation par l’enseignant, sera de publier ce travail sur le réseau social Twitter (limité à 140 caractères) afin de diffuser ce lexique aux camarades, aux autres classes de l’établissement mais aussi vers l’extérieur (partenariat possible avec d’autres établissements).

Compte Twitter à suivre : @twittwords78120

Twittwords project
Autorisation parentale Twittwords

• Avantage : il s’agit d’un projet réalisé en groupe autour du lexique, avec un vrai objectif de publication et de lecture par autrui. Le projet prend sens et les élèves deviennent acteurs.

• Inconvénient : veiller à ce que l’activité ne soit pas trop chronophage. Penser à encadrer l’activité d’une éducation aux médias.

Conclusion :

Nombre de ces possibilités, en particulier celles qui mettent à distance la langue maternelle, peuvent être créées par l’enseignant dans un premier temps, les élèves pouvant ensuite s’en inspirer pour créer leur propre document, gagner en autonomie et prendre ainsi en charge leur apprentissage.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)